GUSTAVE MIKLOS – UN GRAND ŒUVRE CACHE.

225 

GUSTAVE MIKLOS. UN GRAND ŒUVRE CACHE.

Livres, reliures, graphismes. [Monographie Vol.1]   Avec la biographie complète de l’artiste étaablie sur la base de nombreux documents inédits découverts dans ses archives. Comprenant les premiers répertoires de ses livres et de ses reliures. Paris, éditions Fata Libelli, 2013. Ouvrage publié sous la direction de Danuta Cichocka, avec la collaboration de Etienne Bastin, Christiane Patkaï et Jacques Renoux.

Format  : 24 cm x 31cm, 224 pages, 534 illustrations en couleurs, dont un grand nombre inédites, relié plein cartonnage illustré en couleurs. Tirage limité.  ISBN  : 978-2-9544801-0-7

Génial sculpteur de l’Art Déco, grande figure de l’avant-garde artistique du XXe siècle, Gustave Miklos (1888-1967) a aussi – fait ignoré jusqu’à ce jour – révolutionné l’univers du livre illustré et de la reliure de la même période.

Venu de sa Hongrie natale à Paris, en 1909, c’est comme peintre que Miklos intègre la bohème de Montparnasse et du Quartier latin, participant à l’aventure cubiste. Pendant la Première Guerre, il est affecté à l’Armée d’Orient qui le mène de Bizerte à Salonique. Il y découvre l’art byzantin, sa palette d’intenses couleurs et ses richesses ornementales qui vont influencer désormais toutes ses créations.

L’immédiat après-guerre a été marqué, pour Miklos, de rencontres déterminantes, parmi lesquelles celles du décorateur Pierre Legrain et du graveur-éditeur F.-L. Schmied, connu pour ses éditions les plus somptueuses de l’Art Déco. Pour la conception de ses livres dans leur intégralité  : des illustrations à l’ornementation, de la mise en page aux reliures, Schmied s’est appuyé sur la collaboration anonyme de Miklos.

D’autres artistes, voisins d’atelier, tels Jean Dunand et Jean Goulden, ont également bénéficié de contributions cachées de Miklos.

Tous ces travaux, révélateurs d’un style typiquement miklosien, connus exclusivement sous d’autres signatures que celle de leur véritable créateur, font l’objet de ce premier volume de notre monographie – accompagné de la biographie complète de l’artiste.

Les preuves irréfutables et inédites de cette importante création clandestine de Miklos pour le compte d’autres artistes, sont révélées ici. Grâce à la découverte, d’une part, de son cahier de comptes des «  Travaux pour François [-Louis Schmied], tenu régulièrement à partir de 1922 jusqu’à 1941  ; et d’autre part, de photos, d’aquarelles, de gouaches, de dessins préparatoires, d’esquisses et de maquettes destinés à ces travaux et retrouvés dans son fonds d’atelier.

Initiateur méconnu et un des pères du style Art Déco, il fait partie en 1929, des fondateurs de l’Union des Artistes Modernes.

La crise économique rattrape les milieux bibliophiliques et artistiques, tardivement mais durablement, au milieu des années 30.

Célébré par quelques collectionneurs avertis, Gustave Miklos demeure injustement méconnu d’un public plus large qui n’a jamais disposé jusqu’à ce jour d’une telle étude consacrée à l’artiste.

Les auteurs:

Danuta CICHOCKA – Universitaire, fondatrice de la librairie Fata Libelli (Paris), expert et administratrice de la Compagnie Nationale des Experts, spécialiste des périodes Art Nouveau et Art Déco, seule experte dans le monde pour les œuvres de Miklos, désignée par les ayants-droit.

Christiane PATKAÏ – Historienne d’art, auteure d’un mémoire de maîtrise présenté en 1978, sous la direction de Bernard Dorival (Histoire de l’art – Paris IV) : Gustave Miklos 1888-1967 : sa vie et son œuvre de sculpteur.

Étienne BASTIN – Docteur en philosophie de l’Institut Supérieur de Philosophie (Université de Louvain), docteur en lettres, conférencier et photographe.

Jacques RENOUX – Journaliste et auteur d’ouvrages consacrés au patrimoine. Ancien membre de la rédaction de Télérama et rédacteur en chef du Magazine du bibliophile de 2000 à 2006.