PEAU-BRUNE. De Saint-Nazaire à La Ciotat

#616
SCHMIED (François-Louis). PEAU-BRUNE. De Saint-Nazaire à La Ciotat. P., Société des XXX de Lyon, 1931, grd in-4°, 2ff blcs, 84 pp n.ch., couverture portant le titre en relief, rempliée, chemise, emboîtage.

PRIX SUR DEMANDE (fata.libelli.paris@gmail.com)

Journal de bord tenu par l’artiste qui l’a illustré de 120 compositions (2 à pleine page et de nombreux bandeaux, bouts-de-ligne et culs-de-lampe) gravées sur bois en couleurs. Tirage limité à 135 ex. sur vélin à la forme signés par l’artiste (+ qq H.C.).

Après avoir bien vendu ses livres lors de son exposition à New York en 1927, F.-L. Schmied fit l’acquisition, au large de Dunkerque, d’une goélette nommée « Paix », qu’il rebaptise « Peau-Brune » – qui aurait été la dénomination du premier marin. Et son ami Gustave Miklos la repeint (voiles et coque) en brun, orange, rouge et noir, « des couleurs agréables aux pirates », avec pour figure de proue un bélier sculpté et laqué également par lui. Jean Dunand,  sa fille et  Marcel François  ont accompagné F.-L. Schmied sur ce bateau, pour une croisière de cent jours dans l’Atlantique et en Méditerranée entre juillet et octobre 1929. F.-L. Schmied nous en livre ici son beau récit,  superbement imagé et mis en page par G. Miklos

* Nous savons désormais que F.-L. Schmied eut recours, pour l’illustration, l’ornementation et la construction de ses livres – ainsi que pour ses reliures – à la collaboration aussi assidue que secrète du grand sculpteur Gustave Miklos. Ce que nous a révélé la récente édition de Gustave Miklos. Un grand œuvre caché, établie grâce à la mise au jour de ses archives inédites dont un Cahier de comptes de tous ses  » Travaux exécutés pour François… « , et de nombreux dessins, aquarelles et gouaches préparatoires destinés aux éditions de Schmied.

D’après les annotations de Miklos dans son « cahier », son travail pour l’édition de Peau-Brune fut exécuté en décembre 1929. Présence d’originaux et de photos prises par F.-L. S. et transmises à l’artiste pour être interprétées.

CARTERET, IV, 360 ; SHEEHE, 5 ; RITCHIE, 40 ; NASTI, 183-186 [B23]; MONOD, II, 10120 ; BPU, 52. L’Illustration, Noël 1930 (6 décembre, texe de Théo Schmied, 12 pp n.ch.); CICHOCKA,  Gustave Miklos  . Un grand œuvre caché, L25.