PEAU-BRUNE. De Saint-Nazaire à La Ciotat

#616
SCHMIED (François-Louis). PEAU-BRUNE. De Saint-Nazaire à La Ciotat. P., Société des XXX de Lyon, 1931, grd in-4°, 2ff blcs, 84 pp n.ch., couverture portant le titre en relief, rempliée, chemise, emboîtage.

PRIX SUR DEMANDE (fata.libelli.paris@gmail.com)

Journal de bord tenu par l’artiste qui l’a illustré de 120 compositions (2 à pleine page et de nombreux bandeaux, bouts-de-ligne et culs-de-lampe) gravées sur bois en couleurs. Tirage limité à 135 ex. sur vélin à la forme signés par l’artiste (+ qq H.C.).

Après avoir bien vendu ses livres lors de son exposition à New York en 1927, F.-L. Schmied fit l’acquisition, au large de Dunkerque, d’une goélette nommée “Paix”, qu’il rebaptise “Peau-Brune” – qui aurait été la dénomination du premier marin. Et son ami Gustave Miklos la repeint (voiles et coque) en brun, orange, rouge et noir, “des couleurs agréables aux pirates”, avec pour figure de proue un bélier sculpté et laqué également par lui. Jean Dunand,  sa fille et  Marcel François  ont accompagné F.-L. Schmied sur ce bateau, pour une croisière de cent jours dans l’Atlantique et en Méditerranée entre juillet et octobre 1929. F.-L. Schmied nous en livre ici son beau récit,  superbement imagé et mis en page par G. Miklos

* Nous savons désormais que F.-L. Schmied eut recours, pour l’illustration, l’ornementation et la construction de ses livres – ainsi que pour ses reliures – à la collaboration aussi assidue que secrète du grand sculpteur Gustave Miklos. Ce que nous a révélé la récente édition de Gustave Miklos. Un grand œuvre caché, établie grâce à la mise au jour de ses archives inédites dont un Cahier de comptes de tous ses ” Travaux exécutés pour François… “, et de nombreux dessins, aquarelles et gouaches préparatoires destinés aux éditions de Schmied.

D’après les annotations de Miklos dans son “cahier”, son travail pour l’édition de Peau-Brune fut exécuté en décembre 1929. Présence d’originaux et de photos prises par F.-L. S. et transmises à l’artiste pour être interprétées.

CARTERET, IV, 360 ; SHEEHE, 5 ; RITCHIE, 40 ; NASTI, 183-186 [B23]; MONOD, II, 10120 ; BPU, 52. L’Illustration, Noël 1930 (6 décembre, texe de Théo Schmied, 12 pp n.ch.); CICHOCKA,  Gustave Miklos  . Un grand œuvre caché, L25.