CANTIQUE (LE) DES CANTIQUES

#607
CANTIQUE (LE) DES CANTIQUES. Traduction d’Ernest Renan. Paris, François-Louis Schmied, 1925, in-4° (24,8 x 16,2 cm), 92pp n.ch., couverture rempliée illustrée en couleurs.

PRIX SUR DEMANDE (fata.libelli.paris@gmail.com)

Tirage limité à 110 ex.nominatif. sur vélin d’Arches signés par F.-L. Schmied. Au colophon   : « L’ornementation, la composition et l’ordonnance de cet ouvrage sont l’œuvre de F.-L. SCHMIED [ c’est-à-dire, de Gustave Miklos*] qui en a également exécuté la gravure sur bois et l’impression sur ses presses à bras. Collaborateur ; Pierre Bouchet, graveur et pressier.  » Nombreuses compositions (une à chaque page , in t., bandeaux et lettrines), gravées sur bois en couleurs et rehaussées d’or et d’argent.

Nous savons désormais que F.-L. Schmied eut recours à la collaboration aussi assidue que secrète du grand sculpteur Gustave Miklos. Ce que nous a révélé la récente édition de sa monographie, “Gustave Miklos. Un grand œuvre caché”, établie grâce à la mise au jour de ses archives inédites dont un cahier de comptes de tous ses “Travaux exécutés pour François… “, et de nombreux dessins, aquarelles et gouaches préparatoires destinés aux éditions de Schmied.

G. Miklos a consigné le travail pour cet ouvrage, dans son ” Cahier des comptes “, notant : ” acomptes, jusqu’à concurrence de 12 800 F à raison de 1 200 F par mois  ; 1  800  F et 500 F pour des aquarelles supplémentaires et dédicaces”.

La réalisation de cet ouvrage s’est étendue sur plusieurs années au cours desquelles F.-L. Schmied eut l’occasion d’en exposer quelques pages, à la Galerie Georges Petit. Avant même l’achèvement de l’ouvrage, tous les exemplaires furent réservés par souscription.

MAHE, I, 395   ; CARTERET, IV, 87   ; RITCHIE, 16   ; NASTI, 119-121 [B6]   ; MONOD, I, 2178   ; BPU, 25   ; CICHOCKA, I, L4, p. 79-82 et R8, p.179 et 185.