LE CABINET DES FÉES (1785 -1793)

900 

#117
LE CABINET DES FÉES ; ou Collection choisie des contes des fées, et autres contes merveilleux. Ornés de figures. Complet en 41 vol. in-8° (21 x 13,8 cm, pour les vol. brochés  ; 19,3 x 11,7 cm, pour les vol. reliés), d’envir. 450 pp en moyenne par vol. A Amsterdam, et se trouve à Paris, rue et Hôtel Serpente, 1785, et à partir du vol. 12, certains sont à l’adresse et à la date suivantes  : A Paris, et se trouve à Avignon, Chez François Seguin, Imprimeur-Libraire, 1793. Les 2 premiers vol. sont en reliure d’époque, plein veau blond, anciennement restaurée, 2 autres ( IX et XI) sont en reliure postérieure, plein veau blond, très usagé, mors fendus, coins, coiffes, dos très frottés, tranches couleur (avec Ex libris gravé George James Robarts (1782-1829), officier et homme politique britan nique), tous les autres vol. sont dans leur brochure d’attente, d’origine, couverture papier couleur (rose), étiquette sur le dos.

Exemplaire bien complet des 120 fines figures de Pierre-Clément Marillier (1740-1808), gravées par Berthet, Biosse, Borgnet, Choffard, Croutelle, Dambrun, Delignon, Delvaux, Duponchel, Fessard, Gaucher, de Ghendt, Godefroy, Goumaz, Halbou, Jonxis, Langlois, Langlois jeune, Lebeau, Legrand, Leroy, Leveau, Le Villain, de Longueil, Malapeau, mme Demonchy, Patas, Mlle Retor, Texier, Thomas et de Valnet. Une prouesse d’illustration réalisée par l’habile et délicat dessinateur qu’était Marillier.

Ces gravures sont tirées sur papier fort, elles sont numérotées de 1 à 108, puis de 1 à 12 (pour la Suite des Mille et une nuits). Mentionné en marge supérieure droite des gravures, ce n° d’ordre n’est pas toujours visible, disparaissant parfois dans le pli. A signaler : dans le vol. III, la fig. du frontispice a été découpée et remontée.Ornements typographiques (bandeaux, vignettes, culs-de-lampe) gravés sur bois.

Papier très propre dans l’ensemble, avec quelques altérations partielles dans certains volumes (rares rousseurs et mouillures, traces d’humidité prononcées sur les 60 dernières pages du vol. XXXIII). Coins des pages extrêmes plus ou moins enroulés. Brochés.

Composite (volumes brochés et reliés), cet ensemble, par sa complétude des textes et des gravures, constitue un intéressant exemplaire de travail.