LES CONTES DES FÉES (1698)

#101
d’AULNOY (Mme d’) . LES CONTES DES FÉES.

Par Mme D** . Tome Premier. A Paris, Claude Barbin , 1698. Fort in-12 (15,5 x 9 cm), 7ff non ch., 335pp, plein veau brun raciné, dos à 5 faux-nerfs, pièce de titre, tranches couleur.     

VENDU

Premier volume. Edition ornée de gravures : 1 frontispice, 4 vignettes in-t. Ornements typographiques. Solide reliure d’époque, anciennement restaurée, décor du dos effacé.

Très rare première édition. Ce Tome Premier contient : Gracieuse et Percinet, La Belle aux cheveux d’or, L’Oiseau bleu, Le Prince Lutin.

Cette édition fut publiée en 4 tomes dont les 3 premiers sont souvent à la date de 1698 tandis que le dernier porte celle de 1697. Les exemplaires complets des 4 volumes sont introuvables. Un figurait dans la bibliothèque de la comtesse de Verrue vendue en 1737, il en réapparut un dans la bibliothèque du baron Jérôme Pichon en 1897, puis dans une vente publique en 1979. De grandes bibliothèques publiques possèdent 1, 2 ou 3 tomes séparés; tandis qu’un mythique ensemble complet est détenu par la Bibliothèque d’Etat du Wurtemberg à Stuttgart.

Notre exemplaire du Tome premier, tout comme celui de Stuttgart, comporte un frontispice [gravé par Antoine Clouzier], qui donne l’image d’une imposante, sévère et menaçante matrone montrant de sa baguette les pages d’un livre énorme qui domine trois petites filles. Une vision quelque peu effrayante qui fut rapidement modifiée. Dans un autre exemplaire de ce Tome premier, acquis par la Bibliothèque de l’Université du Colorado, figure un nouveau frontispice, toujours par Clouzier, représentant une tendre mère de famille entourée de trois fillettes l’écoutant avec une attention soutenue. Antoine Clouzier travaillait pour Barbin et exécuta également le fameux frontispice des Contes de Perrault, publiés la même année.

La comparaison entre deux exemplaires connus du premier tome de cette même édition révèle de légères différences d’emplacements typographiques ou d’ornements, sans qu’il soit possible d’établir une antériorité des uns sur les autres. Notre exemplaire présente des caractéristiques communes à ces deux exemplaires.